3 besoins fondamentaux à prendre considération dans chaque design :

SE NOURRIR. Entrera en jeux l’agriculture, le jardinage à petite et à grande échelle, le jardin forestier et toutes applications et possibilités pour se nourrir et nourrir l’humanité dans un sens écologique profond, au-delà du BIO… L’eau et le sol dans leur sens le plus large.

SE LOGER. De la tanière à la hutte, jusqu’à la maison écologique de rêve, l’humain a besoin de construire sa maison pour élever sa famille avec les matériaux qu’il découvre sur place. Les énergies alternatives naturelles : vent, soleil, eau et biomasse sont maîtrisés et s’intègrent dans son habitat.

SOCIALISER. La communauté et le clan social fait partie de l’équilibre nécessaire pour que chaque individu puisse vivre voir survivre sur ce plan. L’humain, dans sa nature profonde, n’est pas fait pour vivre en solitaire. La communication et l’interrelation indispensables avec ses congénères, appelées «permaculture humaine» est un réapprentissage.

 

>> Extrait du site de Bernard Alonso : http://www.permacultureinternationale.org

0 Commentaire

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*